Visite de l’équipement de cogénération mis en service depuis novembre 2018 à la chaufferie biomasse

 

En 2009, la ville d’Aubenas a confié à Revia, filiale d’Engie Cofely, la conception, réalisation et exploitation de son réseau de chauffage bois. Dix ans plus tard, celui-ci est équipé de la cogénération.

 

Trois millions d’euros.

C’est le coût de l’investissement réalisé par Revia à la chaufferie d’Aubenas. « Il s’agit de produire de l’électricité en secours, lors des pics de consommation », explique Yves Cotten, président de la filiale d’Engie Cofely. Pour Jean-Yves Meyer, maire d’Aubenas, cet investissement apporte « un complément formidable à la chaufferie bois, surtout à l’heure où chaque mégawatt coûte cher ».

 

L’équivalent d’environ 3000 logements

Depuis novembre 2018, la cogénération est en service grâce à un équipement de production décentralisé d’électricité. La cogénération, c’est la production simultanée de deux formes d’énergie différentes sur un même site. À Aubenas, il s’agit de la production d’électricité et de chaleur utile (chauffage et eau chaude sanitaire). La chaleur fatale issue de ce système sont utilisées par Revia et participent à la production d’une chaleur propre. Cette cogénération d’une puissance de 3, 3 mégawatts (puissance électrique délivrée sur le réseau), soit l’équivalent d’environ 3 000 logements, permet aussi de produire en parallèle 3, 2 mégawatts thermiques au niveau du réseau de chaleur.

 

90

C’est le nombre de points de livraisons en chauffage et en eau chaude sanitaire sur un réseau de 9 km. Cela concerne des bâtiments publics, des copropriétés et quelques particuliers.

 

 

 

Source : Le Dauphiné-Edition Ardèche méridionale-21.05.2019